25/02/2016

Jour 7 - Valencogne - 21 km

Saint Genix-sur-Guiers est le site de l’ancienne ville franco-savoyarde. Sa spécialité est un gâteau brioché fourré de crème et de pralines rouges. La rivière sépare la Savoie de l’Isère.


Le Chemin longe le Guiers. Je marche lentement et prends le temps. Je regarde tout, j’observe, je sens, je respire. Le temps est gris, je sais que demain sera ma dernière journée. Je n’ai plus l’appréhension de savoir si je vais trouver un gîte pour le soir. Lâcher prise et confiance s’installent.

11 sept St Genis sur Guiers .JPG

Je sens la fatigue, le corps un peu affaibli, quelques points sensibles dans le dos. Je suis seule, bifurque à droite à gauche, à travers les villages, maisons, lieux-dits toujours en suivant les signes. Quel repos de ne pas se poser la question de savoir où je vais. Le Chemin se déroule et se découvre minute après minute. Rien ne sert de prévoir ni de savoir à quoi s’attendre. Je me sens à ma place, faire partie du monde.

 

 

 

Valencogne est un petit village désert. Tout est fermé. Je me réfugie dans l’église, seul lieu ouvert en attendant l’heure prévue pour sonner à l’accueil jacquaire. Il y a une jolie statue de Saint-Jacques ainsi qu’un grand panneau qui retrace son histoire.11 sept eglise Valencogne.JPG

L’accueil jacquaire est chez le Maire du village. Je suis logée avec une autre Française qui vient de commencer sa marche. Notre hôte est aux petits soins et nous accueille très chaleureusement. Thé, petits gâteaux, dîner somptueux. Nous discutons de tout, elle s’intéresse à nos vies et encore une fois nous échangeons comme si nous nous connaissions depuis toujours.

Nous logeons dans la chambre habituellement destinée aux petits-enfants, dans de bons lits. Elle nous propose même de nous glisser dans les draps et d’utiliser les serviettes de bain. L’autre dame est gênée par tant de gentillesse. Je me laisse faire. Pourquoi refuser lorsque c’est si simplement proposé ?

 

Le lendemain matin après le petit-déjeuner, la propriétaire nous prend en photo. Celle-ci rejoindra les autres déjà collées dans le Livre d’Or, témoin de tous les pèlerins accueillis. Nous ajoutons un petit mot. Je repars réconfortée par cette rencontre et ces échanges.

11 sept St GEnis sur Guiers.jpg

 

 

17:28 Publié dans Air du temps, Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.