01/03/2016

Jour 8 - Le Grand-Lemps 21 km

Il a plu durant la nuit. Le ciel est brumeux, beau et impressionnant. Je suis là, présente à tout, les sens en éveil, musique de l’eau qui goutte des arbres au-dessus de moi, senteur des feuilles humides, humus, bois mouillé. Je m’arrête seule là, sans peur, je goûte mon dernier jour de marche en pleine nature.


J’arrive au Grand-Lemps vers 14 heures. Je prends le train pour Grenoble puis Annemasse. Quatre heures de voyage pour revenir doucement dans la réalité du quotidien.

Je me suis vite habituée à passer huit heures par jour dehors. Quel plaisir de retrouver mes repères innés, de me contenter avec joie des besoins primaires tels que manger, dormir, être en sécurité, utiliser mes sens, gérer la dépense physique pour tenir dans le temps, trier le soi du non soi, le futile de l’utile, être en communion avec la nature et les forces de l’au-delà. Etre dans un espace ouvert constamment sur l’extérieur, me sentir vulnérable et à la fois remplie d’une force qui permet de tout oser. 

Chacun va son chemin, seul mais à la fois porté par les autres, les rencontres, les moments de partage et d’échange. Même si l’objectif est différent, tous sur le Chemin ont le même regard, clair, ouvert, la parole facile. Nous cheminons déjà avec nous-mêmes. On se reconnaît.

Au fil des étapes, j’adapte ce que je veux à ce que je peux faire, je lâche ce que j’imagine et fais avec ce qui est là, je découvre des capacités inconnues, ou encore des faiblesses, je me sépare de kilos superflus, que ce soit les miens, ceux du sac ou encore ceux de la tête.

Chacun va en fonction de sa forme physique, du temps disponible, de son programme, objectif, de sa capacité à lâcher prise sur sa vie, ses peurs, craintes, incertitudes. Le plus difficile est peut-être de faire le silence dans sa tête et de la libérer de toute activité pensante pour juste être là, illuminé par l’instant présent.

12 sept (6).JPG

 

 

17:48 Publié dans Air du temps, Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.