17/03/2016

La Crédencial

L’accueil jacquaire est réservé aux pèlerins qui possèdent leur Crédencial.


credencial.jpgLa « Credential et creantial», véritables « passeport du pèlerin », sont les héritières de la lettre que l’évêque remettait traditionnellement à ceux qui souhaitaient entreprendre le pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette lettre de créance attestait la condition de pèlerin de celui qui la détenait, invitant les autorités diverses, l’Église et tous les hommes rencontrés en chemin à lui offrir aide et protection. Elle permettait de distinguer les véritables pèlerins de ceux qui prenaient la route pour fuir leur famille ou leurs devoirs militaires… » (www.chemin-compostelle.fr)

Elle m’a été remise par l’Association Rhône-Alpes des Amis de Saint-Jacques à laquelle j’ai adhéré avant de partir la première fois. Le responsable, avait tenu à me rencontrer avant le départ, pour me donner des conseils sur le Chemin, le sac, les accueils, et aussi s’assurer en quelque sorte de mon état d’esprit pèlerin. (www.amis-st-jacques.org)

Les accueils jacquaires se font chez des particuliers qui offrent le gîte et le couvert pour une seule nuit dans leur propre maison. Il est préférable de réserver car les propriétaires n’ont pas l’obligation de présence. Ils demandent systématiquement la Crédencial afin de s’assurer que la personne est bien pèlerin et qu’elle peut ainsi bénéficier d’un accueil–dîner–chambre–petit-déjeuner dans un esprit de grande simplicité. Il n’y a aucun prix demandé. C’est la règle du Donativo qui s’applique, c'est-à-dire une participation libre selon les moyens de chacun.  

De plus, la différence importante avec un gîte habituel est une volonté réciproque d’échange, de partage, de rencontre. C’est bien souvent d’anciens pèlerins qui décident un jour de proposer un accueil jacquaire afin de continuer à vivre l’esprit du Chemin d’une autre façon et de redonner ce qu’ils ont reçu jadis.

Les accueils jacquaires sont particuliers à la région Rhône-Alpes. Ils ont été développés par l’Association qui a créé cette section du chemin entre Genève et Le Puy-en-Velay afin de pallier le manque d’hébergements. Ils assurent ainsi la continuité depuis la voie suisse « la Jacobsweg ». Elle permet aux pèlerins d’Europe centrale et du Nord de rejoindre Santiago.

Ce n’est pas la partie la plus connue, ni la plus touristique ou historique. Il n’y a donc pas toujours de gîtes en nombre suffisant pour couper les distances et faire des étapes raisonnables. Ces adresses ne figurent pas dans le guide du GR. Elles sont uniquement publiées par l’Association Rhône-Alpes dans leur guide du pèlerin. A partir du Puy-en-Velay, les accueils jacquaires se font plus rares et portent un autre nom.

A chaque étape, je fais tamponner ma Crédencial afin de garder une trace de mon passage.

credencial tamponne.jpg

14:00 Publié dans Air du temps, Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.